Le Ragondin - Le Rat Musqué

Le RAGONDIN

4 ragondins plan d'eau de Betton

Gros rongeur gris brun aux incisives orange le myocastor coypus a les pattes arrière palmées et la queue arrondie. Il mesure de 0,7 à 1 mètre et pèse 6 à 8-10 kg.

Un couple peut générer en deux ans jusqu’à 90 descendants. C’est une espèce envahissante, classée nuisible par arrêté ministériel depuis1996. De ce fait, les propriétaires de plan d’eau et les riverains de cours d’eau sont tenus par la loi de lutter contre cet animal.

Lorsque le Ragondin nage, il est tout à fait possible de voir l'avant & l'arrière de celui-ci hors de l'eau à la différence du Rat Musqué qui lui à la queue plate & lorsqu'il nage, seul l'avant de ce dernier est hors de l'eau avec la queue qui va de droite à gauche & de gauche à droite, il peut parfois nager avec le haut de son dos totalement visible ce qui plus rare.

Rat musque 2

Le rat musqué transporte souvent de la végétation pour faire son nid.

Rat musque vegetation pour faire son nid

<>

Le document ci-dessous émane de la FGDON35

SA PREDATION EST QUASI NULLE.

Originaire d’Amérique du Sud, il a été introduit en Europe à partir de la fin du XIXe siècle pour la production de fourrure. L’arrêt brutal des élevages, lors de la crise de 1929, a conduit à sa dispersion dans le milieu naturel. Le ragondin n’a quasiment aucun prédateur, surtout à l’âge adulte. En Amérique, il y a bien l’alligator…mais ici, ce n'est pas le cas.

PREJUDICES ECONOMIQUES & ECOLOGIQUES

Se nourrissant de végétaux, le rongeur provoque des dégâts à une grande variété de cultures, si elles sont situées au bord de l’eau. De plus, il peut évacuer jusqu’à 1m3 de terre dans la rivière en creusant son terrier. Il contribue ainsi à leur envasement et accélère l’érosion des berges.

Le ragondin déséquilibre les écosystèmes aquatiques. Il peut dégrader les frayères, gêner les oiseaux et les mammifères aquatiques (loutre, canard,…) ou encore entrer en concurrence avec des espèces indigènes en voie de disparition comme le campagnol amphibie.

Impacts environnementaux :

Les rongeurs aquatiques nuisibles n’apportent aucun bénéfice à nos biotopes, bien au contraire.

– Minage et destruction des berges, ce qui modifie profondément le profil des cours d’eau et induit un colmatage du lit ou un envasement des plans d’eau. Sans contrôle de population, la qualité générale des milieux peut être gravement dégradée.

– Consommation excessive de plantes aquatiques privant ainsi les espèces animales indigènes du couvert nécessaire à leur tranquillité et à leur reproduction.

– Piétinement et dérangement des nids d’oiseaux aquatiques.

Impacts économiques :

- Les coûts de remise en état des berges et des ouvrages peuvent être considérables pour la collectivité ou les gestionnaires de milieux aquatiques.

- Les dégâts aux cultures peuvent être spectaculaires sur tout type de parcelle mais particulièrement sur les céréales qui peuvent localement subir des déprédations sur 50% de leur surface.

Impact sanitaire :

De récentes études confirment le rôle prépondérant du ragondin et du rat musqué dans la transmission à l’homme de zoonoses comme la leptospirose, la toxoplasmose ou encore l’échinococcose.

A titre d’exemple, l’urine des rongeurs rejetée dans les cours d’eau et étangs contient des leptospires. Elle est à l’origine de très nombreuses contaminations indirectes de pêcheurs, de kayakistes et autres utilisateurs des milieux aquatiques.

La contamination des animaux d’élevage par divers parasites comme la douve du foie, strongles et autres coccidies est par ailleurs avérée.

Moyens de lutte :

La FGDON35 a mis en place une lutte collective par piégeage sur le département depuis 1997. Le piégeage sélectif au moyen de cages pièges regroupe environ 1500 piégeurs bénévoles agissant dans le cadre d’une mission d’intérêt public.

Chaque année, plus de 15 000 rongeurs sont ainsi capturés sur les milieux aquatiques du département, ce qui évite la prolifération potentielle de millions d’individus. Ces espèces invasives n’ont pas de prédateurs naturels sous nos latitudes.

Le tir sélectif du ragondin et du rat musqué est possible toute l’année sous conditions (cf arrêté préfectoral en vigueur)

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 24/11/2018