Le Lapin de Garenne

LAPIN DE GARENNE

p4010001.jpg

Le LAPIN de GARENNE est souvent considéré comme nuisible dans certains départements, l'implantation de celui-ci est donc très réglementée. 

Plus petit que le Lièvre brun, oreilles plus courtes, noires au bord supérieur. Pelage gris-brun ou moins foncé allant jusqu’au noir (dessus) dessous blanchâtre, marque rousse sur la nuque. Queue brun foncé dessus, blanche dessous. Les mâles muent en septembre-octobre. Les femelles ont la tête plus longue et plus fine que celle des mâles qui ont les joues plus larges ces détails souvent peu visibles.

De la tête à la queue, les adultes mesurent de 33 à 50cm. La queue mesure environ 4cm. Les lapins pèsent entre 1,500 et 2,500kg.

Ils possèdent 28 dents.

Sa Longévité est de 9 ans au maximum mais très souvent beaucoup moins de part les maladies, les prédateurs & les chasseurs.

p7290004-1.jpg

Crottes brun foncé, très visibles ressemblant beaucoup à celles du Lièvre brun, souvent groupées et alors très nombreuses déposées par les membres d’une colonie. Elles servent au marquage du territoire par le mâle dominant qui laisse sur elles la sécrétion de ses glandes anales.

Le mâle dominant creuse des petites tranchées environ 3 à 12cm de profondeur et 500 à 550cm de long il y dépose souvent une ou plusieurs crottes, à côté plutôt que dedans. Aux alentours des terriers d’un groupe familial dont l’ensemble est appelé garenne, la végétation herbacée est souvent très rare ou a même disparu, rongée en permanence. Les terriers sont creusés dans un talus, en terrain sec leur entrée mesure de 12 à 50cm de diamètre selon qu’ils sont vieux ou non, et plus ou moins fréquentés. Coulées visibles dans la végétation elles relient la garenne aux gagnages, des crottes sont dispersées le long de ces passages.

p7220009.jpg

Le lapin de garenne a besoin de sols bien drainés, souvent en terrain sablonneux. Landes à ajoncs. ronciers en bordure de forêt et en lisières, haies, dunes côtières. Jusqu’à I 000 à 1300 Mètres d’altitude environ. Quand la densité est faible, les terriers peuvent être isolés, sinon ils sont groupés et reliés par un système de galeries.

Les femelles creusent des terriers peu profonds appelés rabouillères pour mettre bas ils mesurent 1 à 2cm de long et prennent fin par un nid d’herbes sèches et de poils elles les referment chaque fois qu’elles en sortent.

Le domaine vital est en moyenne compris entre 0,4 et 5 ha. Il s’éloigne jusqu’à 150 à 400 Mètres du terrier pour se nourrir plus loin encore si la densité est faible ou le milieu pauvre.

Une famille fréquente une surface de 9 à 10 ha. Densité faible 0,6 individu/ha. Densité forte 100 individus/ha. L’évaluation de l’importance des populations est difficile en raison des mœurs du Lapin. Quand la densité est élevée, on observe une résorption importante des embryons (aux 14e ou 15e jours) chez les femelles gestantes, la perte atteignant 20 % des embryons. Dispersion jusqu’à 800 Mètres si la densité est faible, à moins de 200 Mètres si elle est forte.

La nourriture du lapin est variable selon la flore locale. En hiver, écorces et tiges d’arbrisseaux et sous-arbrisseaux, graminées et bulbes. Au printemps, pousses de plantes.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 04/12/2013